La Liasse.

L'archive des billets de l'Improvisiblog s'enrichit une fois par mois.

Archive for the ‘Liens d’impro ou de loin’ Category

L’impro, ça dépote… Alors des fois, on rempote !

Posted by Phloem sur 9 juin 2012

Aujourd’hui, un message particulièrement destiné aux personnes qui suivent des ateliers d’impro… Dédié à Sabine, Annette, Sandrine, Fabien, Mélanie, Laure et tous les autres… Je ne sais pas si j’en ai déjà parlé… Peut-être que ce sera une redite… Mais dans tous les cas, c’est de saison…  Car vient un moment où cela arrive. Sauf aux plus malchanceux qui décéderont avant. (Ceux qui arrêtent ne comptent pas. )

Le TERRIBLE changement d’équipe, le changement de groupe, le changement de formateur…

Un truc qui fait peur à plus d’un-e…

ça se comprend…

Car, en atelier, on partage des moments forts, on se dévoile, on se montre sous tous ses jours. Pas tout le temps, parfois, par bribes, on se découvre mutuellement. En jouant ses masques, on apprend à les laisser tomber.  ça sent la Nature… Et c’est vécu comme une prise de risque.

Alors forcément, les gens avec lesquels on fait ça, prennent une teinte particulière. Amitié, camaraderie, bienveillance, un peu tout ça à la fois.  Et quand on a trouvé des personnes qui composent le bon climat pour qu’on se sente de le faire, difficile d’envisager le changement.

On imagine qu’on ne retrouvera jamais rien de pareil. Que les autres équipes sont forcément moins bien. Et puis que ces équipes se connaissent déjà…alors s’intégrer…pfff…

C’est en partie vrai…

C’est un peu comme un lierre qui pousse sur un tuteur. Il prend la forme du tuteur. Et quand on change le tuteur, l’adaptation n’est pas une chose facile.

Mais c’est sans compter sur le jardinier…

Ouaip, normalement, dans votre nouvelle troupe, il y aura un formateur ou une formatrice…

Et une personne qui se donne cette étiquette, doit, selon moi, savoir gérer un groupe. Ce qui inclus gérer leur intégration et la transformation du groupe suite à cette intégration.

En imagée, si le jardinier est bon, le lierre va déformer le nouveau tuteur.

Pas trop non plus. Juste ce qu’il faut.

Vous ne vous sentirez pas à la maison mais il vous paraîtra possible d’y élire domicile.

Ne vous attendez pas non plus à ne fournir aucun boulot. Et ouais… Mais, par contre, si votre objectif n’est pas seulement de vous amuser mais aussi de devenir un peu meilleurs en impro, attendez vous à être récompensé-e-s…

Parce que sous les appellations très génériques de « théâtre d’impro », d’ « impro » ou d’ « improvisation théâtrale. », et j’en passe, se cachent des conceptions très différentes…

Pour vous en convaincre, je peux vous proposer de consulter cette illustration, sur le site de Christophe Tournier. Chaque cadre représente une facette, significativement différente des autres, de l’impro.
Et je ne parle même pas des différences de conceptions entre les formateurs-trices… A titre perso, j’aime plutôt la rencontre, la coopération, la bienveillance, l’humour, les actions de groupe, les catégories « théâtrales », les personnages typés, la beauté visuelle… D’autres apprécieront, pêle-mêle  le défi personnel,  le dynamisme soutenu, le bon mot,  la compétition, l’expression de soi, l’interiorité, les catégories « performance »,…

Alors, si vous voulez explorer largement et découvrir des horizons qui peuvent vous plaire, le changement de groupe est une chose super. A condition de le faire avec le bon état d’esprit…

Le contre exemple parfait fut mon premier changement de troupe… Difficile. J’étais persuadé que la vision de l’impro que j’avais était « LA » bonne. Et du coup, non seulement je n’ai pas profité pleinement de ce que cette troupe pouvait m’apprendre mais, dans l’autre sens, ma position de supériorité rendait ce que je pouvais avoir à dire repoussant… Mon deuxième changement de troupe ne fut guère mieux…  Ouaip, il m’aura fallut 3 troupes pour comprendre un truc tout bête..

La nécessité d’arriver en position basse.
Arriver sans certitude de ce que « doit » être l’Impro ou pas.
Pour arriver avec les écoutilles ouvertes à fond et avoir la possibilité d’enrichir votre cocktail.
Alerte. Sans peur ni a priori.
Pour rencontrer des gens supers, il faut quitter des gens supers…
Changer sans pleurer sur ce qui n’est plus mais sourire de ce qui a été.
Sourire et dire oui à ce qui vient.

Pour finalement vivre son changement de groupe comme une belle nouvelle impro.

(Une petite photo prise à Grenoble peu après mon 1er changement de troupe :-) Quand j’y pense, c’est étonnant…)

Publicités

Posted in Atelier, Liens d'impro ou de loin, Pédagogie, Refl'Action | Leave a Comment »

Mummenschantz, le jeu du masque, poussé au loin…

Posted by Phloem sur 8 mai 2011

Mummenschantz est un groupe qui, depuis 1972 fait du théâtre-objet. C’est un peu réducteur de dire ça…

En fait, il s’agit, initialement de 3 personnes qui voulaient tout simplement créer une nouvelle forme de théâtre, qui dépasserait les limites des cultures.
Leurs spectacles sont donc très visuels. Ils font appels à de nombreux personnages que l’on pourrait semble-t-il regrouper dans 3 catégories.

  • Les masques changeant (ci-dessous)

  • Les masque intégraux ou semi-intégraux.
  • Les têtes sculptées.

Il y a 7 troupes Mummenschantz de 3 personnes qui circulent en permanence dans le monde… Ce qui fait qu’ils donnent parfois l’impression d’être partout en même temps…

Et une chose me parait certaine, ce sont des maîtres du jeu masqué, il y a beaucoup de choses à modéliser de leur jeu…

Posted in Liens d'impro ou de loin, Refl'Action, Spectacle | Leave a Comment »

Des ressources pour la construction de personnages

Posted by Phloem sur 4 octobre 2010

Les personnages sont des tissages de caractéristiques.
Mais pour les commencer, il faut bien tirer sur un premier fil…
Voici quelques ficelles :

La liste wikipedia des vieux metiers.
Car les personnages d’impro d’époque ne sont pas tous cordonniers, forgerons ou chevaliers. Il y a aussi des aumussiers, des fumistes et des schlitteurs.

Un site où on peut entendre des accents de France.
Car les accents sont très symboliques et portent beaucoup de choses en peu d’effort.

Et puis, aller, pour le fun, quelques postures de départ.
Toutes les apprendre par coeur pour demain.
Sauf si bien sûr, vous savez bouger votre corps….!

Posted in Liens d'impro ou de loin | Leave a Comment »

« L’improvisation, c’est la vie »

Posted by Phloem sur 15 juin 2010

Lorsque j’ai réservé mon nom de domaine, on m’a dit que improviser.fr était déjà pris.
En bon débutant du web, je n’ai pas vraiment cherché à savoir par quoi… ça aurait été un site faisant la promotion des surgelés pour faire au dernier moment un repas pour 10 sans rien avoir dans le frigo, ça aurait été la même chose…
Bon, et bien non.
C’est le site de Ian Parizot, un des co-auteurs écrivant sur le Caucus et chevronned improvisateur dirait-on! A défaut d’avoir de prendre du temps pour écrire ici, ces derniers jours, j’en ai profité pour aller lire des billets de son blog et j’en ressort souvent avec une évolution de point de vue ou une réponse à une question que je ne me posait même pas. Vous pouvez d’ailleurs poser directement vos questions d’impro à l’auteur en lui écrivant et son mail c’est… improviser.info@gmail.com !!! C’est-y-pas beau ça !

C’est en tout cas une excellente source de réflexion dont je recommande chaudement la lecture.

Posted in Liens d'impro ou de loin, Vie du blog | Leave a Comment »

Mises en commun

Posted by Phloem sur 20 mai 2010

Dans la droite ligne de l’objectif  » Partage d’information » de la Ligue d’Improvisation de Haute-Savoie, voici Impro-Ticket.com.

Un site qui se propose de répertorier les troupes, les concepts de spectacles et les dates à un niveau national…

Vous n’y êtes pas encore?

Bon, moi non plus car je viens de m’y intéresser… Mais ça ne saurait tarder!!!

Posted in Liens d'impro ou de loin, Spectacle, Uncategorized | Leave a Comment »

Le conseil du jour.

Posted by Phloem sur 20 avril 2010

Il y a une chose que je n’apprécie pas c’est qu’un personnage qui s’appelle Duchmol.
Vous en avez rencontré beaucoup des Duchmol vous?
Moi pas…
C’est un nom générique.
Souvent le premier qui vient quand on en cherche un pour désigner un personnage.
C’est une généralité, sans grande surprise et assurément non spécifique.
ça me parait un peu dommage d’arriver à faire de belles impro construites et tout, avec des héros qui s’appellent Duchmol, Durand, ou Dupont…
Comme dans l’impro d’il y a 10 minutes en arrière…
Certes, c’est déjà super qu’ils aient des noms et, pour une personne qui débute en impro, c’est déjà super de l’avoir sorti.
Mais pour des gens qui en font depuis plus d’un an ou 2, ça me parait un manque de fond… Comme s’il y avait un Scapin dans toutes les « à la manière de Molière. »

Dans le style, et en plus risqué, d’un risque qui ne mènera pas à la qualité : Un personnage qui porte le prénom du comédien.
Généralement, ça ne vient pas du comédien ou de la comédienne mais de son-sa partenaire qui, dans le feu de l’action ne trouve que ça.
C’est un truc que je dégomme à chaque fois que ça arrive dans mes ateliers. « Trouve un autre prénom. »
Pour une raison simple : Je pense qu’il y a une distance à trouver entre la personne qui joue et le personnage afin que les 2 puissent évoluer.
C’est ce que j’ai le plus de mal à transmettre aux ado à qui je fais des ateliers. Sans doute parce que leur propre personnalité n’est pas non plus très définie.
Mais ça vaut aussi pour les adultes…
Jouer un personnage qui porte le même prénom que soi et qui, en plus, bien souvent, a la même voix, la même posture et démarche que soi…C’est un tout petit peu jouer son propre rôle…Non?
Dans ces conditions, pas étonnant que ça puisse donner du refus ou, à l’inverse, du décrochage.
L’identité n’est pas un truc d’une très grande flexibilité…
Et là où il peut y avoir encore plus de risque, c’est qu’à l’inverse, le personnage vienne contaminer l’entourage quant à ce qu’il perçoit du comédien.
La psychologie sociale a montré (Et, là, j’avoue platement que je n’ai plus la référence. Il faut que je la retrouve…) qu’on avait tendance à confondre la personnalité d’un acteur avec celles de ses rôles. (Hum, il me semble que ça a à voir avec l’effet de halo … Encore à vérifier…).
Alors imaginez que devant la moitié de l’école ou de vos collègues de bureau, vous personnifiez un personnage qui pète et qui rote n’importe quand, sans trop changer votre voix ou votre posture, le tic des gaz corporels mobilisant toutes vos jeunes capacités à tenir un personnage. Imaginez maintenant qu’une personne rentre et affuble votre personnage de votre propre prénom…Ah, oui, c’est sûr, ça va bien se marrer dans l’assemblée… Le souci, c’est que ça risque de vous suivre en dehors de la salle de l’amphi du collège ou devant la machine à café. Saurez vous gérer?
Vous sans aucun doute, oui. Et votre partenaire, savez-vous s’il gèrerait ça?
Donc épargnez vos partenaires. Affublez les de n’importe quel prénom mais pas le leur.

Aussi, voilà un conseil de bon aloy.
Le 24 au soir, lisez le bottin. De toute manière, vous n’avez rien de mieux à faire.

Ou encore : Une liste de noms de famille et des listes de prénoms classés par origine géographique. (Ouaip, utile d’avoir quelques prénoms d’origines diverses. C’est un truc qui colore bien une impro à peu de frais.)

Bon Solstice à toustes!

Posted in Atelier, Liens d'impro ou de loin | Leave a Comment »

6 pompes!

Posted by Phloem sur 29 décembre 2009

Bon, quand même, j’ai une heure ce matin… So… Aller, un petit message concernant les 3 jours à venir. Je vous préviens, ça ne va guère être axé sur la pratique de l’impro (quoique…)
Je vais à la Chaux-De-Fonds pour le festival des 6 pompes.
C’est le festival de théâtre de plein air et art de la rue de cette petite bourgade helvète.
J’avoue que je n’y vais pas de ma propre initiative mais sur un élan de groupe.
En effet, le groupe avec lequel je fais de l’impro à Genève, et avec lequel je rempile à la rentrée, est particulièrement sympa et hétéroclite en ce qui concerne les horizons des gens.
Ainsi nous irons sans aucun doute voir Mathieu et Jérome, respectivement acrobate et homme orchestre dans le spectacle de leur compagnie, Les Trois Points de Suspension. Nous irons avec Myriam, brillante avocate, Agnès, secrétaire à l’Université de Genève, sa soeur et Alexandra, infirmière et clown française. Il y en aura sans doute d’autres mais je je suis pas sûr de les connaître aussi bien… Mika et Olivier (que, là par contre, je ne connais pas du tout )
Bref, nous irons passer 2-3 jours ensemble sur ce festival que je ne peux que vous recommander tellement il semble y avoir de belles choses à voir.

Et pour rattacher tout ça au sujet de ce blog, je dirai qu’être dans une équipe d’impro, c’est rapidement partager plus que seulement des cours ou des entraînements.
C’est d’ailleurs une donnée délicate à gérer quand les personnes composant une équipe changent… Car se sentir à l’aise dans celle-ci, c’est construire une confiance assez élevée à la fois dans chacun-e et dans le groupe complet. Mais aussi avoir des expériences et des références communes.
Au final, ça ressemble à de l’amitié…
Et avec le temps, chacun-e trouve sa place dans le groupe, comme une plante dans un jardin
Alors commente faire quand une personne pars et fait changer l’équilibre qui s’était établi ?
Comment faire avec cette nouvelle personne qui vient ?
Comment activer la résilience du groupe?
Et bien, voilà où intervient le Teambuilding, un processus qui peut se faciliter mais surtout un état d’esprit ouvert, à maintenir en activité pour que les relations se créent, se bâtissent…
Et pas de mystère, ça se construit avec du temps passé ensemble.
Alors, mieux encore qu’un stage d’impro: Vacances, camping et spectacle!

Posted in Atelier, Liens d'impro ou de loin, Vie du blog | Leave a Comment »

Stage Commedia dell’arte avec Patrick Forian.

Posted by Phloem sur 9 décembre 2009

Ce week-end, j’étais en stage à Théâtre en Savoie. Un stage d’une très grande qualité…Le thème était Commedia dell’arte.
Un peu de Goldoni par ci, quelques recherches par là…ça faisait quelques temps que j’étais attiré par ça…
ça été l’occasion d’y goûter!
Mais j’ai été, hélas, dans un état de disponibilité restreint en raison d’une fatigue liée à des jours et soirées chargé-e-s. Or, de la disponibilité, il en fallait beaucoup.
Du coup, j’ai grosse envie de recommencer le stage voire d’aller plus loin!!!
Patrick Forian a une manière d’enseigner proche de celle de Christian Baumann.
Des remarques ciblées, relever ce qui est bien, signaler ce qui est améliorable sans trop en dire non plus.
Et puis l’art de faire sentir à ses stagiaires qu’il y a en eux-lles de quoi réussir de mieux en mieux.
Très finlandais comme manière d’envisager l’enseignement. Très agréable à vivre et très efficace.
ça donne envie d’en vivre plus. D’autant que les formations qu’il propose le sont à un tarif tout à fait raisonnable.

Le site de l’atelier de Patrick Forian : http://www.atelierforian.com/
Le topo Commedia dell’arte sur le site de PaulArtBear : http://paularbear.free.fr/commedia-dell-arte/
Et puis mon ami wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Commedia_dell%27arte
(J’en profite pour signaler que c’est la période de l’année ou wikipedia fait son appel à don pour rester indépendant… 10€ seront les bienvenus… Même 5…)

Posted in Atelier, Liens d'impro ou de loin, Pédagogie, Vie du blog | Leave a Comment »