La Liasse.

L'archive des billets de l'Improvisiblog s'enrichit une fois par mois.

Ni Oui, ni Non…

Posted by Phloem sur 1 février 2009

Face à une nouvelle proposition d’un partenaire, il y a plusieurs façons de répondre :


a)Oui, b)Oui et c) Oui mais d) Non, e)Non et… f) Non mais.


Petit exercice de votre coté de l’écran : Classez les du plus ouvert ou plus fermé en ce qui concerne la construction et l’échange entre les partenaires de jeu…

C’est fini?

OK.

Alors, avez vous mis tous les « Oui » d’un coté et les « Non » de l’autre?

Alors, c’est raté…

Du moins, c’est ce que je pense.
Pour comprendre, voici une petite synthèse de ce qui se cache derrière chaque réaction.

-Oui : Acceptation pleine et complète de ce qu’il est advenu. L’avancée dans l’histoire repose néanmoins sur la personne d’en face.
Ex : A: Allons au marché! B: Bonne idée!

-Oui et : Acceptation complète doublée d’une proposition de suite à donner.
Ex: A : Allons au marché! B:Je t’accompagne, nous pourrons ainsi faire les courses pour ton repas d’affaire.

-Oui mais : Acceptation de surface. En fait, c’est un refus complet doublée d’une justification de ce refus. Non seulement la proposition faite ne sera pas jouée mais en plus on utilise du temps afin d’expliquer pourquoi.
Ex: A:Allons au marché! B: Bonne idée, hélas, tu sais combien que je suis fatigué.

-Non : Refus simple de l’avancée posée. Aucune précision n’étant donné pour expliquer le refus, le partenaire reste cependant libre de refaire une proposition
proche.
Ex: A: Allons au marché! B:Je déteste le marché…A: Alors allons à l’épicerie !

-Non et : Refus verrouillé. Passage à un autre sujet. La proposition qui suit peut faire avancer dans l’histoire mais par une prise de contrôle assez peu élégante.
Ex : A: Allons au marché! B : Ce matin, j’ai prévu de prendre un bain chaud et la baignoire vient d’être enfin remplie.

-Non mais : Refus de la proposition exacte et proposition d’avancée dans le même domaine mais différente sur les détails.
Ex : A : Allons au marché! B : Je déteste le marché, allons plutôt à chez notre épicier.

Finalement, pour la construction et l’échange, par ordre décroissant, j’ai plutôt l’impression que c’est:


b)Oui et; a)Oui; f) Non mais; d) Non; c) Oui mais;  e)Non et…


Le « Oui mais » est un piège dont le ressort peut être mis en évidence assez vite : Demandez à 2 personnes de jouer une impro en commençant toujours leur répliques par « Oui mais… ». Notez le nombre de répliques avant que le ton monte…Puis encore le nombre avant la franche engueulade…
Et pour une franche démonstration, faites l’expérience dans la vie quotidienne avec une personne de votre entourage.
Attention au retour de flamme dans ce cas-là!!!
En impro, comme dans le reste de votre vie, dire « Oui mais… » c’est refuser sans oser le faire.
Et là, certain-es diront : »Oui, mais pas toujours! »
CQFD.

Donc, bientôt, des exercices pour travailler son « Oui et… » !


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :